Nouvel incident du SIAAP passé sous silence : pour notre santé et notre environnement, l’urgence de décisions politiques courageuses

A

Après les multiples incidents qui ont émaillé les dernières années d’activité du Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP), à quand la mise en place d’une évaluation complète par un audit indépendant et d’une gouvernance plus représentative des territoires ?

Inaction, dissimulations, défaillances de sécurité multiples : le SIAAP, qui traite les eaux usées de neuf millions de Francilien·nes via six usines en Ile-de-France dont la plus grande station d’épuration d’Europe (celle de « Seine-Aval »), a montré une fois encore son incapacité à sécuriser l’ensemble de ses procédures et participe à la pollution de notre environnement. 

Aucune procédure d’alerte n’a été déclenchée lors d’une fuite de près de 4 tonnes de méthane Biogaz dans la nuit du 9 au 10 octobre dernier. La direction du SIAAP n’a jugé bon d’en informer la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement, de l’Aménagement et des Transports (DRIEAT) que le 12 octobre, qui a classé cet épisode  comme “incident majeur”. 

Pire : ces faits n’ont été portés à la connaissance du préfet que le 21 octobre.

L’inquiétude des habitant·es, élu·es et militant·es associatifs·ves est à son comble. 

Le SIAAP ne peut plus jouer avec la sûreté et la santé des Francilien·nes. 

Nous demandons la mise en œuvre, dans les meilleurs délais, d’un audit indépendant. 

Plus largement, ce nouvel incident vient nous rappeler l’urgence d’assurer la sûreté de tous les sites classés SEVESO et plus largement de tous les sites à risques. La transparence sur la réalité des risques industriels ainsi qu’un vrai plan de protection des populations et de l’environnement sont une absolue nécessité que les élu.es écologistes à la Région Ile-de-France réclament depuis longtemps. Ils doivent s’accompagner de la mise en place d’une gouvernance efficace et totalement représentative des territoires. 

Plus que jamais, des décisions politiques courageuses, respectueuses de la santé des habitant·es et de la préservation de notre environnement, s’imposent.

Date de publication :