Biodiversité : le double discours de la région

A

Madame la Présidente,

Je vous remercie et je suis surpris par le peu de cas que vous faites de la réponse de nos ami·es socialistes.

Cette fois-ci c’est encore une question sur la cohérence entre vos discours et les actes. La Marche des Terres les 9 et 10 octobre, nous y serons aux côtés des citoyennes et citoyens qui se mobilisent pour protéger les terres agricoles. Et je tiens d’ailleurs à saluer toutes ces associations : France nature Environnement, le Collectif pour le Triangle de Gonesse, Retrouvons le nord à la Gare du nord (que je salue pour cette belle victoire contre ce projet dépassé, une belle victoire), Stop Val Béton, Sauvons les Terres de Saclay, Sauvons les Yvelines et bien d’autres. Leur point commun c’est qu’elles se mobilisent pour l’humus et contre vos choix.

Hier encore en Commission permanente, 7 000 m2 de terres agricoles à artificialiser dans le cadre de l’extension d’un lycée, où est-ce qu’on a désartificialisé ?

On a vu Grignon, on voit les Jardins d’Aubervilliers, on voit Gonesse, Saclay, … ou est-ce que vous en êtes sur ce fameux engagement Zéro Artificialisation Nette (ZAN) ? On voit bien le double discours d’Altarea Cogedim sur Grignon, même vos élus locaux de droite sont contre. Et vous ? Toujours du côté des bétonneurs. Je me réjouis que devant l’évidence, vous sortiez les violons et nous donnez raison au moins dans les discours.

Mais vous qui êtes soi-disant toujours plus écologiste, quel résultat probant ? Vous prétendez mettre des milliards, où sont-ils ? Où sont les résultats ?

Montrez-nous votre bilan un an après la fameuse conférence des partis. C’était il y a un an. Une COP bidon uniquement pour les élections. Cela a fonctionné évidemment, mais ça ne change rien au constat du GIEC sur le climat ou de l’IUCN sur la biodiversité.

On a un SRCAE dont vous n’avez jamais fait le bilan. L’objectif était de baisser de 20% les émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2020 par rapport à 2012, où en est-on ?
L’ONU nous dit : objectif 45% de réduction des émissions de GES d’ici 2030 [pour une neutralité carbone en 2050] où on en est ? C’est quoi le constat pour 2021, pour la région, et pour les politiques publiques que nous menons ? Et comment voulez-vous atteindre cet objectif en 2030 ?

Vous tentez de faire illusion. Ça passe pour une élection, c’est sûr, mais avec ce cynisme ma question : comprenez-vous que vous alimentez à la fois le discrédit de la parole politique et que vous fragilisez l’avenir de nos enfants.

Play Video