Brèves de séance – Commission permanente du 23 mars

A

Le 23 Mars 2022 s’est tenu la dernière commission permanente avant les élections présidentielles. À l’ordre du jour : aides Ukraine 🇺🇦 , lutte contre les discriminations et violences faites aux femmes et enfants, méthanisation, cyber sécurité, rénovation des lycées, arbres, transports, …

Ci-après une rétrospective de nos interventions en séance.

Soutien à l’Ukraine

François Damerval : « Il n’y a pas meilleur vecteur de diffusion et de préservation de la paix que l’ouverture aux autres et un accueil exemplaire de celles et ceux qui sont contraint·es à l’exil. C’est le sens de nos propositions. »

Ghislaine Senée : « L’exécutif accepte finalement le principe d’un travail collectif des groupes régionaux sur le plan d’aide à l’Ukraine. Nous nous félicitons de cette décision responsable et d’intérêt général et serons vigilant·es Véritable enjeu d’humanité et de cohésion sociale, nous défendrons : l’aide psychosociale, la continuité éducative, la prévention des violences sexistes et sexuelles, le soutien aux communes d’accueil, la prise en charge des animaux de compagnie, l’accès à la culture et aux loisirs, un centre de 1er accueil,… »

Agriculture – Méthanisation

Ghislaine Senée : « Méthanisation, oui si les projets s’inscrivent dans des cycles vertueux,autour de dispositifs circulaires et répondent à un cahier des charges ambitieux et concerté. La logique de rentabilité de l’exécutif pousse au gigantisme. Ce n’est pas notre modèle. »

Le consommable en légumes ne doit pas aller dans les méthaniseurs, mais doit entrer dans des dispositifs d’aide sociale que portent la région, notamment pour bénéficier aux banques alimentaires et aux cantines de la région. L’exécutif régional rejette pourtant en bloc notre amendement.

Égalité Femme-Homme

Hella Kribi-Romdhane : « La Défenseuse des Droits pointe que plus de 3,2% des saisines concernaient des discriminations liées à la grossesse. Toutes les discriminations envers les femmes doivent être prise en compte dans le dispositif régional de lutte contre les discriminations. »

Gratuité transports jeunes en insertion

Hella Kribi-Romdhane : « Notre région est particulièrement concernée par les problèmes de mobilités, avec des zones trop peu pourvues en transports, ce qui rend difficile l’accès à un emploi ou une formation près de chez soi. L’exécutif n’a pas atteint son objectif. »

Rénovation thermique des logements

Kader Chibane : « Seulement 40 rénovations financées sur le 1er trimestre 2022…Sur 50 000 passoires, on est loin du compte. La région manque d’ambition et n’est décidément pas à la hauteur des besoins des Francilien·nes et des enjeux climatiques, énergétiques, sociaux et économiques. »

Santé Solidarités

Annie Lahmer : « La région doit mener une vraie politique d’ « aller vers » les publics les plus isolés et fragiles. Il faut de la volonté. »

Environnement – Hydrogène

Annie Lahmer : « Le développement de l’hydrogène ne peut se faire qu’en respectant les priorités en matière de transition énergétique : la sobriété, l’efficacité énergétique, la rationalité et la précaution écologique. »

L’exécutif régional adopte notre amendement visant à organiser des actions de sensibilisation auprès du public sur la préservation des forêts, lors de la journée internationale des forêts. Toutefois nous resterons vigilant·es sur les abattages récurrents d’arbres en Ile-de-France.

Développement économique

Malgré la crise sanitaire, sociale, écolo et démo, la région maintient le cap sur l’hypercroissance et l’extractivisme. Il faut soutenir des modèles vertueux et durables : low-tech, SCOP-SCIC sont de ceux-là. Rejet de nos amendements, évidemment.

Destruction Roselières – Jeux Olympiques et Paralympiques 2024

Annie Lahmer : « L’exécutif régional acte la destruction des roselières du parc Vaires-Torcy, écosystème riche avec des espèces protégées. Pourquoi ? Pour ne pas gêner la captation vidéo des épreuves des JO. Inadmissible ! Nous ne laisserons pas faire. »

Lycées

Absence de transparence sur les travaux, opacité de la dotation de fonctionnement, non-respect des recommandations de la Chambre des comptes IDF, zéro planification de la loi EGalim dans les cantines,… Malgré l’évidence, la droite continue à se prétendre bonne gestionnaire.

Ghislaine Senée : « Nous ne vous lâcherons pas sur le lycée des 7 Mares tant qu’il n’y aura pas la prise en compte totale des travaux prévus dans le PPI ! »

Transports

Ghislaine Senée : « Attention aux mesures démagogiques et court-termistes. La TICPE régionale, c’est 80 millions d’euros par an, essentiels pour développer des TC de qualité partout, pour toutes et tous et réduire notre dépendance aux énergies fossiles. »