Budget régional 2022 : Explication de vote Ghislaine Senée

A

Quel triste spectacle vous et votre majorité aurez donné durant ces 3 jours.

Bilan de ce débat budgétaire : année après année, aucun changement de cap. Et toujours une seule motivation : finir première de la classe et obtenir de bonnes notes. Et ce malgré les multiples alertes que vous envoient les francilien·nes.

Une assertion hallucinant de votre majorité durant ce débat, démontrant à quel point vous avez perdu votre boussole : Ce serait-VOUS les écologistes.

Laissez-moi juste vous rappeler ce qu’est l’Écologie, qui s’est construite autour de 4 piliers :

1er pilier : la démocratie

Quelle meilleure illustration que ce débat de 3 jours :  conditions de débat dégradées, temps de parole restreints, débat de fond écarté, caricaturé, du mépris, des mensonges et des contre-vérités.

La a démocratie a été bafouée.

2ème pilier : la justice sociale

Une nouvelle étude de l’INSEE,  s’intéressant à ce qu’on appelle le halo de pauvreté, fait ce constat : en plus des 1,8 millions de Franciliens sous le seuil de pauvreté “national”, il faut en ajouter 470 000 qui seraient considérées comme pauvres si le seuil était défini au niveau régional.

Avec ce calcul, le taux de pauvreté dans notre région passe de 15,6 % à 19,5% et sans aide et prestations, ce sont 70 % de ces Francilien·nes qui basculeraient sous le seuil de pauvreté national. 70%, rendez-vous compte.

Nous savons ce que vous pensez des pauvres. Votre aversion pour ces « petites Seine-Saint-Denis dans toute l’Île-de-France ». Rappelons-nous vos propose : si on vous enlevait Saclay, il ne vous resterait que les pauvres en Essonne !

Résultat de votre préoccupation : moins de 5 M€ d’euros consacrés à la solidarité, soit à peine 1 % du budget régional.

Une honte ! 

La justice sociale est méprisée !

3ème pilier –  l’ENVIRONNEMENT 

Vous n’avez cessé de le répéter : vous investissez 1€ sur 2€ pour l’environnement. 

Nous n’avons cessé de dénoncer votre tour de passe-passe.

Mais franchement, intégrer le canal seine nord ou la construction de nouvelles routes, comme mesures en faveur de la biodiversité, c’est osé ! 

En agitant le chiffon rouge, vous tentez de détourner les franciliens de la triste réalité : vous continuez encore d’investir encore 1€ sur 2 contre notre environnement et notre santé ! La preuve : vous venez ce matin de voter contre un amendement qui défendait des arbres. 

Vous ne répondez manifestement à aucun pilier de l’écologie.

Vous prétendez, Madame la Présidente, n’avoir qu’une seule obsession : celle de faire. Votre priorité devrait être de cesser de dire et de faire n’importe quoi.

Un seul exemple pour illustrer mes propos : 

Pendant qu’un de vos VP se targuait devisiter chaque semaine des lycées, [et affirmait que] tous les proviseurs, tous les gestionnaires se montrent satisfaits du nombre d’agents de région. Que c’était ça, la réalité sur le terrain” ; l’ironie est que je recevais au même moment un mail d’une proviseur de lycée, ulcérée, évoquant des difficultés qui “portent sur la sécurité, sur la maintenance et l’entretien des bâtiments, sur la restauration, sur le manque d’agents et sur des problèmes récurrents de personnel. »

“Tous ses signalements et alertes, me dit-elle encore, sont restés sans effet. Mes sollicitations par téléphone ou par mail, auprès des services de la Région, restent sans réponse. 

Elle sortait d’une réunion de bassin entre proviseurs le matin même, tous unanimes : “Depuis le mois de mai, c’est silence radio”.

Voilà la réalité !

Nous ne vivons manifestement pas dans la même région, le même pays.

Mme le présidente, pendant des années, vous avez considéré la Région Ile-de-France comme un marchepied. Aujourd’hui, notre sentiment après ces trois jours de débat est que vous la prenez pour un paillasson.

Les écologistes voteront contre ce budget.

Play Video