Budget Régional 2022 Sports : Intervention d’Annie Lahmer

A

Monsieur le président,

Madame la Vice-présidente,

À l’instar d’autres collectivités, dans le contexte des vagues successives de covid, nous aurions pu connaître en IDF le développement et le déploiement de dispositifs mobils ou d’installations sportives provisoires afin de permettre la continuité de pratiques bonnes pour le moral et la santé des franciliennes et des franciliens, quelque soit leur âge, leur genre et leur capacités physiques.

Il n’en fut rien, au contraire !

La région n’a pas entrepris de rattrapage pour rétablir l’égalité de genre en termes d’infrastructures sportives. Elle s’est refusée à aider le sport amateur en faisant que toute francilienne et tout francilien ait capacité à payer une licence sportive. Elle n’a pas permis une meilleure accessibilité des équipements pour élargir les pratiques. En résumé, elle n’a pas agi pour faire la promotion d’un sport pour toutes et tous, inclusif, qui intègre l’ensemble des franciliennes et des franciliens.

Qu’a-t-elle fait ? Que propose-t-elle dans ce nouveau budget ? Des subventions centrées sur les Jeux Olympiques et sur les pratiques de hauts niveau, en passant par les fédérations. Qui peut croire que l’argent donné aux fédérations ruisselle jusqu’aux sportives et sportifs non professionnel.les ? Au contraire, vous renforcez les écarts plutôt que de créer des passerelles. Vous favorisez une petite élite au détriment du plus grand nombre, des plus démunis. Vous avez délaissé le plan piscine en diminuant ses crédits de paiement ces dernières années L’accès aux cours de natation pour les enfants des écoles devient de plus en plus compliqué, au point qu’une majorité des enfants entrant en 6e en seine saint denis et dans dans le val d’oise ne savent pas nager. On ne peut attendre les JOP et la construction d’équipements inadaptés aux populations locales en terme de prix pour pallier les carences des pouvoirs publics.

Comme toujours, la politique de l’exécutif est faite de mots, de déclarations d’intention, de promesse à certains moment, et par ce budget on ne voit se dessiner qu’une politique élitiste, qui sacrifie le sport amateur au profit d’une politique séquentielle, centrée sur les jeux olympiques et paralympiques.

 Nous voterons donc contre le budget proposé.

Play Video