Conseil d’Administration d’Ile-de-France Mobilités du 17 Février

A

Le lendemain du conseil régional du 16 février, se tenait le Conseil d’Administration d’Ile-de-France Mobilités (IDFM). C’est l’autorité organisatrice de la mobilité pour la région Ile-de-France et elle pilote l’ensemble des grands programmes de modernisation des transports.

Notre administrateur, Jean-Baptiste Pegeon, a interrogé l’exécutif sur de nombreuses problématiques qui touchent nos transports en commun et a défendu les positions de notre groupe sur les différents sujets à l’ordre du jour de cette séance du Conseil d’Administration.

Dans la continuité du soutien que nous avons affirmé aux syndicats SNCF et RATP lors de leurs manifestations devant le siège du conseil régional, nous avons rejeté fermement l’hypothèse de la fermeture de guichets dans les gares et demandé à la Présidente d’exiger des opérateurs un maintien des agent·es en gare. 

La privatisation des lignes de bus, déjà lancée par l’exécutif, pose des difficultés quotidiennes aux usagèr·es, notamment dans le territoire du Vexin. Jean-Baptiste Pegeon a demandé l’audition des entreprises délégataires de service public (transdev et keolis) afin d’exiger qu’elles respectent les clauses de qualité de service. Nous avons exprimé notre très forte inquiétude face à la privatisation de l’ensemble des lignes de bus de Paris et petite couronne, sous forme de lots. Nous continuerons d’exiger la qualité de service pour les usagèr·es.

Les écologistes sont opposés à la partie Est de la ligne 18 du métro jusqu’à Versailles. Nous l’avons réaffirmé à l’occasion d’un amendement pour rejeter l’ouverture à la concurrence pour les lignes de métro. En plus de coûter plus cher à la collectivité, la privatisation remet en cause la qualité du service public et les conditions de travail des agent·es. 

Retrouvez ses interventions dans ce thread ⬇️