Transparence et implication citoyennes dans l’élaboration du schéma d’aménagement : l’exécutif doit donner des garanties

A

Monsieur le Président de séance,

Monsieur le Vice-président,

Mes chers collègues,

Sur ce rapport qui concerne les modalités d’organisation de la concertation en vue de l’élaboration du document planificateur majeur de notre région, qui va engager notre territoire et sa trajectoire de développement sur les 15 prochaines années, nous souhaitons insister sur l’extrême importance de s’assurer les moyens d’une concertation éclairée et la plus large possible, qui ira – nous l’espérons – bien au-delà des acteurs de l’aménagement du territoire tels qu’indiqués dans le titre.

Car derrière l’appellation technocratique de SDRIF-E, il y a l’avenir des habitant·es, de leur environnement, de leur qualité de vie et la nécessité de réduire les déséquilibres, les inégalités qui malheureusement caractérisent notre région.

Nous vous savons gré d’avoir, en commission, fait montre de bonnes intentions sur les conditions de cette concertation. Ouverture de la commission Logement-Aménagement aux autres commissaires, implication du CESER, d’associations, la site internet, la biennale d’architecture, vous avez cité un certain nombre d’outils intéressants mais sans doute pas encore suffisants. 

En effet, alors que nos concitoyens s’éloignent de plus en plus de la politique, nous devons leur proposer des moyens de se faire entendre, des moyens de participer activement, et la préparation du projet pour notre région en est l’occasion.

La participation citoyenne doit être réelle. Vous avez pour cela la responsabilité de mettre en place tous les outils pour l’assurer. Vous devez veiller à aller créer le dialogue au cœur des territoires. 

Et pour une concertation de fond, la première étape sera la sensibilisation, la pédagogie, l’explication. 

Réunions publiques, groupes de travail impliquant des citoyen·nes tiré·es au sort, plateformes participatives, présentation dans les mairies (la liste n’est pas exhaustive) sont autant d’outils qui peuvent être utilisés  pour co-construire avec les habitant·es, les premiers concernés, le projet de leur région.

Merci.

Play Video