Incinération et pollution aux dioxines : une urgence environnementale et sanitaire

A

Comme mon collègue de la LFIA, je souhaite vous interroger sur l’incinérateur d’Ivry, et plus généralement sur la pollution de l’air.

Ainsi, l’association RESPIRE vient de publier une étude sur la qualité de l’air dans les établissements scolaires franciliens, dont les conclusions sont sans appel. Pour nous, il ne suffit plus de mesurer la pollution, travail excellemment fait par AIRPARIF au demeurant, mais bien de la combattre activement.

Cela fait des années que ces questions – et l’impact des incinérateurs sur la santé – sont pointés et que des acteurs malgré tout, comme le SYCTOM, non seulement réfutent les dangers inhérents à leurs activités mais minimisent leur responsabilité.

L’heure n’est plus aux tergiversations, mais à une action concertée et à la mise en place rapide de toutes les mesures qui prémunissent les habitant·es, notamment les plus jeunes et les plus fragiles, de l’ingestion de polluants dangereux et des effets délétères des cocktails toxiques sur leur santé.
Nous demandons ainsi une totale transparence sur les analyses et chiffres bruts des laboratoires.
Nous appuyons ici les demandes légitimes des associations du Collectif 3R. Nous pensons que cette action passe par une action forte sur la gestion des déchets en s’appuyant sur une politique véritable de recyclage, de réutilisation, et des objectifs de décroissance de l’incinération. 
Nous pensons que cela passe aussi par un véritable plan régional sur la santé environnementale et une application effective de la charte que vous avez signée, Madame la Présidente, contre les perturbateurs endocriniens.

Face à ces éléments alarmants et à la multiplication des alertes citoyen·nes, associatives et  scientifiques sur l’exposition prolongée aux substances polluantes, nous vous demandons aujourd’hui quelles mesures très concrètes vous entendez  prendre pour mettre en œuvre, pour prévenir ces pollutions et protéger la population, et notamment nos enfants qui y sont exposés, de leurs impacts mortifères.

Je vous remercie.

Play Video